Tristesse et ennui

© Marguerie de Becdelièvre

Mardi 30 mai. Villeroy. 9h30 environ. Le jaune, le vert, le bleu, et le rouge au loin, se mélangent. Ces couleurs vives devraient donner cette impression de gaité et de dynamisme. Mais finalement, elles contrastent totalement avec ces retraités qui marchent seuls, l’un derrière l’autre, avec leur chien. Ils arrivent au bout du chemin. La tristesse envahit cette photo. L’ennui aussi. Même le palmier, au fond de l’image, donne cette impression qu’il est en train de tomber dans ce décor, pourtant censé être idyllique. Même les lampadaires, parfaitement alignés, sont signes de morosité. Et cette maison, derrières les buissons, aux traits carrés, est synonyme de langueur.

MARGUERITE DE BECDELIEVRE