« Le mal de mer »
d’Anthony Jean

Au mois de janvier dernier, le photographe toulousain Anthony Jean a embarqué à bord de l’Aquarius, bateau de SOS Méditerranée. Il parcourt le large de la Libye pour sauver les migrants qui tentent d’atteindre l’Europe sur des embarcations rudimentaires. Ses photographies réalisées pour l’ONG doivent être montrées aux instances politiques régionales et internationales comme partie intégrante de leur plaidoyer.

Pendant trois semaines, il a photographié plusieurs dizaines de sauvetages dans des conditions parfois extrêmes. Elles l’ont amené à lâcher son objectif pour aller au secours de ces hommes, femmes et enfants qui traversent la Méditerranée au péril de leur vie. Alors, comment envisager la notion de détachement chère au photojournaliste ? Animé depuis longtemps par les questions migratoires, Anthony Jean ne veut pas franchir la ligne rouge, mais veut surtout “témoigner d’un instant “T”, pour l’histoire avec un grand “H”.

LINA TRABELSI