Chacun son monde

© Pierre Le Gall

Au deuxième plan, le port de Sète. Beaucoup plus loin encore, la Camargue que l’on devine à peine. Un décor de carte postale et un cadre qui fait rêver les étrangers. Mais ici, ces mondes si proches à vol d’oiseau le sont beaucoup moins pour les hommes. La réalité, c’est une ruelle parmi tant d’autres qui semblent un peu oubliées. Comme si Sète voulait les rendre inaccessibles afin de les cacher au monde extérieur. Ce sont ces bâtisses vieillissantes et mal entretenues, ce linge qui pend aux fenêtres. La lumière du soleil ne semble pas daigner s’y arrêter. Plusieurs mondes différents peuvent cohabiter en une seule image.

Pierre Le Gall